> INFOGERANCE > Infogérance applicative > support logiciel

INFOGERANCE APPLICATIVE

Un point d’entrée global pour vos appels logiciels et matériels

Zoom Sur..."Les Serveurs d’application"

Respectueux des standards et forts de leurs mécanismes d'automatisation, les serveurs d'applications ont percé en entreprise : mais au fait, ça consiste en quoi un Serveur d’Application ? .

Internet a bouleversé les structures et une nouvelle architecture, dite n-tier (car divisé en parties) a fait son apparition. Ce modèle logique permet la spécialisation de chaque couche : Présentation, application, stockage de l’information pour du 3-tier.

Cette architecture a l’avantage de bien séparer les domaines au niveau de l’infrastructure. Elle s’appuie sur de nombreux standards et permet une scalabilité (capacité de l’infrastructure à évoluer suivant la montée en charge) importante par des évolutions ciblées des infrastructures supportant tel ou tel domaine.

Cette scalabilité répond à la demande des entreprises ayant des besoins de productivité et de développements toujours plus grands en relation avec la croissance fulgurante des applications Internet au sein des organisations (Transactions, Sécurité, haute disponibilité, CRM, projets Web,…)

Le serveur d’application devient alors la base d’infrastructure sur laquelle vont être déployées les applications métier. Profitant des technologies Java et du concept des machines virtuelles, le serveur d’application apporte au code applicatif une isolation par rapport à l’infrastructure.

Ces applications sont disponibles sur le serveur, et vont pouvoir utiliser des services standard et communs fournis par le serveur d’application tels un accès à l’annuaire LDAP ou une base de données, un moniteur transactionnel, un service Web…

 

Architecture JEE

Le gros intérêt du serveur d’application est qu’il réalise le lien entre le code applicatif et les ressources système d’où le terme de middleware. Une même application pourra être déployée sur différents contextes d’exécution (différentes BDs, différentes ressources…) avec différents niveaux de qualité de service (hautedisponibilité, montée en charge, sécurité…) sans jamais avoir à modifier le code de l’application, il suffit juste de la configurer.

Autre avantage, le serveur d’application est à la base des nouvelles architectures orientées service (de type SOA), et tous les composants à même de supporter ce genre d’architecture, workflow, ESB, portails, se déploieront ou s’intègreront de façon standard.

On voit donc immédiatement la possibilité de commercialiser la valeur que l’on pourra intégrer dans un serveur d’application afin de faciliter le déploiement des applications métier et d’en assurer la sécurité de fonctionnement.

Depuis 2004, le marché des serveurs d’application a explosé et beaucoup d’éditeurs se positionnent sur le marché (IBM avec Websphere BEA avec Weblogic de BEA, Oracle avec Oracle AS ). Du coté Open Source, la communauté Apache a rapidement diffusé TomCat qui reste encore aujourd’hui très utilisé dans les cas simples mais des versions évoluées sont maintenant très populaires : Jboss, JOnAS, ou encore Glassfish.

Obtenez l’intégralité du dossier consacré aux serveurs d’applications en nous contactant à l’adresse suivante : écrivez "serveur d’application" à srv.btsinfo@bull.net

Ressources

Support logiciel
Plus de zooms sur le support logiciel :
Retour haut de page
Imprimer.envoyer par mail cette page.Partager sur Facebook.Partager sur Linkedin.Partager sur Viadeo.Partager sur Technorati.Partager sur Digg.Partager sur Delicious.Ajouter à ses favoris Google.Partager sur Windows Live.Partager sur Twitter.
Infogérance
Jean-Pierre Le Treut
More info
Par Jean-Pierre Le Treut, Directeur de la stratégie et du marketing de la division Infogérance, Bull
Fort de son activité de support logiciel et de son intérêt pour cette problématique, Bull a été choisi par Dassault Aviation pour l’accompagner dans sa réflexion. Ce travail conjoint a abouti après quelques mois à la mise en place d’un service innovant reposant sur des engagements de résultats et un mécanisme de partage des gains.